Voyance par téléphone amour

0892 055 255 *

Voyants de l'histoire

Qu’il s’agisse des prophètes de la Bible ou des druidesse celtique, des interprètes de rêves auprès des Pharaons égyptiens ou des prophétesses qui suivaient les armées germaniques et décidaient quel jour il fallait livrer bataille (comme en témoigne César dans ses Commentaires, écrits entre 58 et 50 av J.C. ), chaque page d’histoire nous parle des voyants, prophètes et devins. Même les assassins de Gandhi choisirent la date du meurtre après avoir consulté un astrologue.
Une liste des plus grandes personnalités de la prophétie et de la voyance, des origines à nos jours, serait forcément sommaire et non exhaustive ou bien coïnciderait avec l’histoire même du genre humain.

La Grande Pyramide

La grande pyramide fut construire à Gizeh entre 2800 et 2625 av J.C. , par le Pharaon Khéops. Elle mesure 146,70 mètres de hauteur. Si on considère que chaque pouce de galerie correspond à 360 jours, on peut alors affirmer que les 4800 années à venir sont décrites dans la grande pyramide. Il s’agit alors d’une sorte de monument prophétique selon lequel l’humanité connaîtra une nouvelle forme de civilisation à partir de septembre 2001. L’énigme de la construction de la grande pyramide n’a aujourd’hui toujours pas été résolue.

Moïse

prophèteLorsqu’on lit la Bible, on peut trouver des centaines de prophéties, de prodiges et d’anticipations minutieuses d’un avenir proche ou lointain, prophéties annoncées par des voyants et expliquées par la suite comme des paradigmes de la vie du Christ ou du peuple d’Israël. Selon la tradition ésotérique, Moïse aurait été à la fois un magicien, un prophète et un savant expert en phénomènes électriques, ce qui lui permettait de produire des flammes réduisant en cendre ceux qui lui désobéissaient.

Nostradamus

nostradamus En 1503, naquit Nostradamus, le plus célèbre voyant de tous les temps, prophète génial et infaillible dès son plus jeune âge. Sa formation fut de type hermétique : il commença sa carrière comme médecin, guérissant les malades de la peste par des actes miraculeux.
Recherché par tous les puissants de la Terre, il écrivit ses célèbres Centuries astrologiques, embrassant les années 1595 à 1999. Il mourut le 1er Juillet 1566, comme il l’avait prédit, et fut enterré verticalement dans le mur de l’église des Franciscains à Paris, car il ne voulait pas qu’on marche sur ses os.

Cagliostro

cagliostro On commença à parler de lui 1781, à Strasbourg. Il venait de Hollande, où il payait les commerçants en transformant des pierres ordinaires en pierre précises. Il voyagea en Russie et en Angleterre, en exerçant ses arts de thaumaturge et de voyant.
Il approfondit tous les systèmes de divination ésotérique en les enrichissant de nouvelles règles et de nouvelles expériences, et fonda des sectes secrètes et des écoles de divination. Il prédit la révolution française et pour y échapper, il débarqua à Rome le 27 mai 1789 avec sa femme. Celle-ci le dénonça au Saint-Office comme magicien et franc-maçon. Emprisonné dans la forteresse de Saint Leo, située entre les provinces de Pesaro et Urbino, il continua de prédire les événements de France, tout en ne recevant aucune nouvelle de l’extérieure. La date officielle de sa mort est 1795 : on ne sait s’il mourut de syphilis ou s’il fut étranglé par un sicaire de Pie VI.
Une autre version raconte qu’il réussit à s’enfuir dans un sac contenant un cadavre et qu’il finit ses jours dans un petit village de pêcheurs le long de la côte italienne.